Interview de Pino Sacchieri avec Lili Panagoulia.

Né en Sicile, le chef primé Giuseppe Saccheri a terminé ses études secondaires à l’école hôtelière et hôtelière “Scuola Alberghiera” en Italie. Il parle 4 langues grec, anglais, espagnol et italien et a acquis une expérience professionnelle considérable à Milan, New York et en Grèce.

Son déménagement en Grèce depuis 1993 comprend des responsabilités de gestion dans tous les domaines de plusieurs hôtels-boutiques 5 étoiles sur l’île grecque de Mykonos et, par conséquent, le poste de chef exécutif de restaurants méditerranéens VIP.

En 1996, à Athènes, Pino a inspiré, organisé, développé et exploité avec succès pendant 10 ans les célèbres restaurants “Pritanio” à Kolonaki et Kefalari, où il a reçu le prix Michelin pour la 2ème fois. Son voyage continu se poursuit avec d’importantes collaborations avec des restaurants et des hôtels de renom.

FRENCH EDITION ISSUE 3, ETE 2022

Depuis quand avez-vous réalisé que vous vouliez vous lancer dans la cuisine?

PS: Les souvenirs les plus intenses et les plus heureux que j’ai de mon enfance sont des moments avec ma mère dans la cuisine de notre maison en Sicile. Des moments d’inspiration constante pour mon évolution dans le monde de la cuisine. Alors, voulant approfondir mes connaissances, j’ai décidé de me former professionnellement en tant que chef. Mon père était toujours là pour me conseiller et essayer les variations siciliennes que je faisais, adorant cuisiner lui-même. Donc ma seule implication était la cuisine!

Comment vous êtes-vous retrouvé en Grèce depuis l’Italie et quelle a été la raison pour laquelle vous avez finalement décidé de rester?

PS: Lorsque j’ai décidé de me lancer dans la cuisine, il était inévitable de voyager et d’essayer les cuisines du monde. J’ai travaillé et étudié à Milan, Porto Fino et São Paulo, j’ai acquis une touche gastronomique qui a duré 8 ans en Sicile, puis j’ai voyagé et travaillé à Mykonos, New York et Athènes, pour prendre la relève à l’été 1993, gérant des hôtels 5 étoiles en tant que Chef Exécutif. La cuisine méditerranéenne en combinaison avec mes racines italiennes, les ingrédients purs que l’on trouve en Grèce, les saveurs et les arômes mais aussi la culture qui correspond parfaitement à celle de mes origines italiennes m’ont fait prendre la décision de m’installer ici.

Comme vous le mentionnez dans votre CV, vous avez obtenu 2 étoiles Michelen avec le restaurant Prytaneio. Est-ce difficile d’obtenir une telle distinction et même 2 fois ? Quelles sont les conditions d’une telle distinction ?

PS: La nourriture est synonyme de plaisir, de qualité, d’art, d’avant-garde, d’expérience. L’étoile Michelin est une grande responsabilité et demande beaucoup de travail, d’apprentissage continu et d’amélioration. Bien sûr, être propriétaire Michelin, crée en plus la fierté et le stress constant d’être toujours précurseur et vos goûts d’être toujours une expérience gastronomique créative.

Comment s’est passée votre collaboration avec Monsieur Hector Botrini? A quel moment de votre vie est-il arrivé?

PS: Jusqu’à présent j’ai réussi à choisir mes collaborations ainsi que les personnes avec qui je collabore. Ce n’est qu’ainsi que le résultat sera conforme à ma propre philosophie culinaire. La collaboration avec Hector a été excellente et nous sommes toujours de bons amis, car ayant une vision commune de la gastronomie, nous avons pu combiner nos racines italiennes et épouser nos personnalités culinaires.

Dites-nous une personnalité pour qui vous aimeriez cuisiner et pourquoi, et une que vous avez déjà fait…

PS: Milva était l’une des chanteuses les plus fameuse de la chanson italienne et j’aurais aimé cuisiner pour elle. Sa voix a évoqué de fortes émotions pendant des générations. C’était une grande Italienne, une artiste qui est partie de sa ville natale pour s’élever sur la scène internationale. Comme celle avec les émotions qu’elle crée avec sa voix, la nourriture crée des saveurs et des souvenirs intenses. Par contre, j’ai eu T’honneur de cuisiner pour l’ancien président de la République hellénique, Karolos Papoulias, qui était un homme de modération, avec humour, douceur et modestie. Il a combiné la simplicité de la tradition avec une pensée mûre et quand je l’ai rencontré, j’ai été impressionné par sa personnalité.

A quoi doit faire attention un Chef s’il veut ouvrir sa propre boutique ?

PS: L’organisation et les matières premières sont vraiment très importants. Offrir au client un environnement qui respire la coopération et l’objectif de son meilleur service, une nourriture exquise, un personnel bien formé et poli, sont les principes de base pour une entreprise de restauration prospère.

Nous allumons la télé et regardons beaucoup d’émissions culinaires, dans l’une d’entre elles tu as participé en tant que juge, tu trouves que c’est bien d’en avoir autant ? Les enfants méritants sont éventuellement aidés par ces spectacles;

PS: Ces dernières années, de nombreux collègues distingués, dont moi, ont fait des apparitions ou des présentations dans des émissions de cuisine. D’une part le positif est que le public connaissait et aimait notre travail plus qu’avant, d’autre part la situation est incontrôlable car il y a beaucoup de productions avec le même sujet, en même temps sans avoir quelque chose de différent à montrer, en restant Immobile. Les enfants qui méritent de participer à des spectacles ou non, trouveront leur chemin en ayant foi en leur rêve et surtout en eux-mêmes.

Pour clore notre belle conversation j’aimerais que vous nous disiez où nous vous trouvons dans cette période et quels sont vos projets futurs.

PS: En ce moment, vous pouvez me trouver en tant que chef exécutif du groupe Voulgarakis, où j’ai organisé la cuisine de 3 restos italiens de race: Il Trovatore et Ortigia oû il accueille le public tous les jours et l’inspire avec une authentique cuisine sicilienne mais aussi Vitello (41) Zisimopoulou, Paleo Faliro), où avec Elias Skoulas nous avons organisé un menu italien Street Food mettant l’accent sur l’umami!

Από ermag

Αφήστε μια απάντηση

Η ηλ. διεύθυνση σας δεν δημοσιεύεται. Τα υποχρεωτικά πεδία σημειώνονται με *